Portrait en pied, américain, serré, large : 5 plans photos à connaître

Difficile d’imaginer réaliser une photo sans cadrage ! En effet, celui-ci fait entièrement partie des éléments qui composent une photographie. La manière dont vous cadrez l’image mettra votre sujet en valeur différemment. L’École de Photographie de Strasbourg en parcourt quelques-uns dans cet article pour vous aider à y voir plus clair : portrait en pied, plan américain, plan serré et bien d’autres. 

Du portrait en pied au gros plan : quelles caractéristiques ? 

Lorsque vous démarrez un shooting avec votre modèle, l’une des premières interrogations porte sur la sélection de la mise au point que vous souhaitez appliquer à votre cliché. 

Selon la distance à laquelle se trouve votre sujet et la focale de votre objectif, le cadrage pourra s’effectuer de plusieurs façons : on parle alors de « plans ». Passons-en quelques-uns en revue, du plus éloigné au plus rapproché. 

Le plan large 

Très utilisé en photographie de paysages, le plan large place votre sujet de manière visible au cœur d’un environnement très présent. 

Ce cadrage permet de donner une échelle à la nature adjacente, au décor, ainsi qu’au lieu où se situe la photo. 

Comme c’est le cas dans un portrait en pied, on y voit généralement un ou plusieurs sujets de la tête aux pieds, en mouvement ou non et entourés d’éléments prédominants. 

Le portrait en pied 

Également appelé plan moyen, le portrait de pied consiste à photographier entièrement un ou plusieurs modèles. 

Il conserve les éléments environnants et apporte un réel contexte à l’image tout en focalisant l’attention sur votre sujet. Ce cadrage s’avère être très utile pour introduire votre modèle dans son milieu, car vous présentez un décor et une mise en scène bien spécifiques au cliché. 

Ce plan convient particulièrement à la réalisation de photos mode puisque les tenues vestimentaires, le look général et l’allure sont visibles et valorisés. 

Portrait en pied femme
Crédit : Francesco Procopio

Le plan américain

Pour la petite histoire, ce type de plan ¾ (de la tête jusqu’à mi-cuisse) était utilisé dans les westerns américains du XXe siècle pour apporter de la visibilité au pistolet et à la ceinture des acteurs.  

Le plan américain est une option intéressante pour dévoiler un environnement partiellement exclu du sujet, sans avoir à tenir compte de la position des pieds et des genoux.

Il constitue une solution efficace pour marquer une silhouette au niveau de la taille et des hanches en cadran légèrement large malgré tout. 

Le plan poitrine 

Le plan poitrine ou buste est sûrement l’une des prises de vue rapprochées les plus utilisées en photo portrait. En effet, contrairement à un portrait en pied, vous photographiez votre sujet en plan serré sans être limité à son visage. 

Concrètement, le plan poitrine, comme son nom l’indique, se situe au niveau de la poitrine avec les bras coupés entre l’épaule et le coude : de quoi faire ressortir la ligne, le charisme ou encore le style vestimentaire du modèle. 

Pour y parvenir, nous optons pour :  

  • l’utilisation d’une grande ouverture ; 
  • un arrière-plan effacé ;
  • un œil concentré sur la personne et non sur le décor. 

Bien que classique, le plan poitrine se veut efficace et s’adapte facilement aux différentes corpulences des modèles tout en soulignant leur prestance. 

Le gros plan

Le gros plan s’intéresse au visage jusqu’à une partie des épaules de votre modèle pour mieux lire ses émotions. 

Un gros plan met en avant l’ensemble des traits de votre sujet, il faut donc veiller à ce qu’il se trouve sous une bonne lumière afin de ne pas déformer son profil. 

Gros plan photo
Crédit : Francesco Procopio

Cadrage vertical ou horizontal : lequel choisir ? 

Selon le type de cadrage sélectionné (vertical, horizontal ou carré), le résultat photographique ne sera pas le même. 

Le cadrage horizontal aussi appelé « au format paysage » est hautement utilisé en photographie. Pourquoi ? Pour la simple raison que la majorité des appareils photo sont par défaut construits avec la photographie de paysage en tête. 

Les professionnels l’apprécient également pour le rendu qu’il apporte aux photos de groupe, aux paysages ainsi qu’aux scènes étalées horizontalement.  

De ce fait : 

  • le viseur est à l’horizontale ; 
  • ils se manipulent mieux à l’horizontale ; 
  • les informations sont écrites pour être lues à l’horizontale dans le cadran. 

Bien sûr, il reste tout à fait possible d’utiliser son appareil à la verticale ! 

Le cadrage vertical ou « portrait » permet de photographier en étirant votre modèle ou un objet en hauteur, et convient aux clichés de scènes axées à la verticale. 

L’impression d’optique apportée par une photo cadrée verticalement la fait paraître plus grande de par sa hauteur. De ce fait, l’œil a tendance à accorder moins d’importance aux éléments de détail situés aux extrémités de la photo (en haut et en bas). 

Vous l’aurez compris, de nombreux cadrages sont possibles pour réaliser tous types de clichés. Photo en pied, plan serré ou américain, etc. Nous vous conseillons d’orienter votre sélection selon le rendu et la sensibilité que vous souhaitez véhiculer. 

L’avantage c’est qu’aucun mauvais choix de cadrage ou de plan n’est possible ! La photo est avant tout affaire de passion et de plaisir, alors amusez-vous ! 

Vous souhaitez acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour devenir un professionnel accompli de la photographie ? L’École de Photographie de Strasbourg vous propose une formation de photographe professionnel et vidéaste entièrement conçue pour vous permettre d’y parvenir en six mois intensifs ! 

Contactez dès à présent notre équipe pédagogique pour donner vie à votre projet.

(crédit photo en couverture d’article : Noémie Gangloff, élève promotion 2021, pour Elya Couture)

Laisser un commentaire