Devenir photographe professionnel : les 5 étapes indispensables

Pour devenir photographe professionnel, avoir un bon appareil photo ne suffit pas. Découvrez les 5 étapes à suivre avant de vous lancer.

devenir photographe professionnel en 5 étapes

Appareil photo en bandoulière dégainé à la moindre occasion, portraits ou paysages dans le collimateur, il n’y a pas de doute : la photographie vous passionne. À tel point que vous pensez faire de votre passion votre métier. Vous vous demandez alors comment devenir photographe professionnel ? Pas de panique, l’École de Photographie de Strasbourg vous présente les 5 étapes à suivre avant de vous lancer. 

1 – Faire le point sur ses envies et ses compétences

Le métier de photographe peut prendre différentes formes et demande aussi un certain nombre de qualités. Ce sont vos envies et vos compétences qui guideront votre choix.  

Photographe professionnel salarié ou indépendant ?

Vous pouvez être photographe salarié dans un studio photo, pour des magazines, des journaux, un site internet e-commerce ou encore une agence de presse. Tout dépend de vos envies et de votre spécialité. Travailler pour un patron présente des avantages en matière de couverture sociale. Vous avez également la garantie d’avoir un salaire fixe.

Vous pouvez aussi devenir photographe professionnel indépendant. À vous la liberté ! Être photographe à son compte demande des compétences allant au-delà de la photographie, qui sont vues dans le module « lancement d’activité » de la formation professionnalisante de l’EPS. Vous devez être capable de diriger une entreprise. Cela passe par la gestion de tâches administratives, la comptabilité, le démarchage des clients, le réseautage, la communication, etc. La polyvalence sera votre maître-mot !

Les compétences de tout bon photographe

Salarié ou indépendant, le photographe professionnel doit posséder un certain nombre de qualités :

  • la créativité : être créatif est une qualité indispensable à tout bon photographe, car c’est avant tout un métier artistique ;
  • la patience : que ce soit lors de séances en extérieur, pour photographier des animaux ou pendant une cérémonie de mariage, le photographe doit faire preuve de patience pour saisir le bon instant, la bonne lumière et transformer sa photo en une image exceptionnelle ;
  • la détermination : faire carrière dans la photographie demande de la persévérance et de l’investissement.

Mais pour devenir un bon photographe, il faut aussi avoir des bases solides. Ce qui nous amène à la deuxième étape. 

2 – Se former à la photographie professionnelle, mais pas que

Prendre de belles photos, c’est bien, mais ça ne suffit pas toujours pour devenir photographe professionnel. Un conseil : évitez d’apprendre la photo en autodidacte. Suivre une formation professionnalisante en photographie vous fera gagner du temps. Vous monterez en compétence plus rapidement et vous en sortirez avec des bases solides pour mieux vous lancer.

Vous pouvez vous lancer dans un Bac Pro photographie, un BTS photographie ou obtenir un diplôme de l’École Nationale Supérieure de la Photographie. Pour cela, il faut compter au moins 2 ans. Cependant, si vous êtes impatient de vous lancer, l’École de Photographie de Strasbourg vous propose un cursus complet en seulement 6 mois, pour apprendre à : 

  • Maîtriser la prise de vue analogique et numérique ;
  • Utiliser tous les types d’éclairage ;
  • Organiser un shooting photo et un tournage vidéo ;
  • Maîtriser les logiciels de retouche photo comme Photoshop et ceux de réalisation vidéo comme AfterEffect et PremierePro ;
  • Faire un reportage photo ;
  • Créer une entreprise et gérer la relation client.   

3 – Trouver son domaine de prédilection 

Un photographe professionnel peut être touche-à-tout ou avoir une spécialisation. Il y a forcément un domaine qui a votre préférence ou dans lequel vous excellez. À vous de trouver lequel. Vous pouvez être photographe de mode, animalier, de portrait (pour les photos d’identité, de famille, les photos de classe), photographe de mariage, photographe de presse, reporter-photographe ou encore paparazzi. 

En vous spécialisant dans un domaine, vous pouvez développer votre univers artistique, monter en gamme, cibler votre clientèle. Il est important de trouver votre spécialisation avant de créer votre business plan et votre stratégie marketing. Ces derniers dépendront en effet de votre domaine de prédilection.

4 – Investir dans les bons outils photo

Un bon coiffeur n’utilise pas des ciseaux de cuisine, n’est-ce pas ? De la même manière, un photographe professionnel se doit d’avoir du matériel photo de qualité

Dans la sacoche du photographe, on retrouve :

  • un appareil photo reflex, voire deux (toujours utile en cas de panne) ;
  • plusieurs objectifs ainsi que du matériel de protection contre les chocs, la poussière, etc. ;
  • des flashs ;
  • des batteries de rechange ;
  • plusieurs cartes mémoire ;
  • un trépied.

Vous faites de la photo studio ? Il vous faudra également :

  • des spots de lumière ;
  • des réflecteurs et diffuseurs de lumière ;
  • un écran et/ou différents fonds ;
  • éventuellement des accessoires ou de la décoration. 

Une fois au bureau, vous aurez besoin :

  • d’un ordinateur suffisamment puissant avec une bonne carte graphique ;
  • de logiciels spécifiques pour le post-traitement (traitement d’images, retouches photo et de vidéos) ;
  • d’une solution de sauvegarde ;
  • d’une imprimante adaptée pour réaliser de bons tirages.

Les formateurs de l’EPS peuvent vous conseiller pour vos achats et le matériel est prêté durant les cours pour que vous puissiez vous familiariser avec les équipements.

5 – Faire son portfolio et communiquer !

Vous avez franchi les quatre étapes précédentes ? Il ne vous reste plus qu’à trouver un employeur ou des clients. Pour cela, un bon portfolio est indispensable. 

Le photographe professionnel doit se constituer un book professionnel, qui constituera une véritable carte de visite et un outil de communication puissant. Tout du long de la formation à l’EPS, vous créerez un book avec des modèles variés et des marques locales à internationales !

Inutile d’y intégrer l’ensemble de vos œuvres. Quelques clichés bien choisis suffiront à montrer votre talent, votre sensibilité artistique et votre domaine de prédilection. Par exemple, inutile d’y intégrer des photos de mariage si vous ne souhaitez pas proposer cette prestation. 

Qu’il soit sous format papier ou numérique, votre portfolio évoluera tout au long de votre carrière de photographe pro.

En conclusion

Voici donc les 5 premières étapes à franchir pour devenir photographe professionnel. Si vous envisagez une carrière de freelance, d’autres vous attendent. Elles seront cependant plus spécifiques à la création d’entreprise et au branding.

Laisser un commentaire